Nos lecteurs écrivent : The Voice à Pôle emploi

24 Octobre 2018

Je travaille dans une agence Pôle emploi, et j’ai cru rêver en apprenant que dans certaines agences, sous prétexte d’innovation, des sessions de recrutement inspirées de l’émission The Voice ont été organisées. De l’incrédulité, je suis passée à la colère, comme la plupart de mes collègues.

« This is the job ! Soyez le meilleur candidat » était le slogan. Les demandeurs d’emploi se retrouvaient debout, seuls, et devaient répondre aux questions des recruteurs assis dans des fauteuils rouges et leur tournant le dos. Si un recruteur était satisfait des réponses données, il se retournait, tel Mika ou Jenifer, et appuyait sur le buzzer.

Les demandeurs d’emplois ont ainsi été mis dans la peau de chanteurs amateurs ou de participants à un jeu télévisé. Ils espéraient décrocher un travail, le plus souvent proposé par des agences d’intérim, dans des secteurs allant de l’ouvrier d’abattoir au soudeur, au maçon ou à l’électricien.

Ils n’étaient pas là pour rigoler et encore moins se faire humilier. L’indignation est grande : pour les chômeurs censés accepter ces mises en scène pour décrocher un contrat précaire, comme pour nous, travailleurs de Pôle emploi censés trouver des « pratiques innovantes ». Non contents de priver d’emploi des millions de chômeurs et d’user au travail ceux qui en ont encore un, les patrons veulent nous resservir les jeux du cirque ! Ce mépris-là, c’est aussi ce qui contribuera à les faire tomber un jour !

Carole V.