Lunettes, soins dentaires... : le “reste à charge zéro” va coûter cher

24 Octobre 2018

C’était une promesse du candidat Macron : la gratuité des lunettes, des soins dentaires et des audioprothèses.

La Sécurité sociale et les mutuelles allaient s’entendre pour que les personnes concernées n’aient plus rien à payer. Ainsi, par exemple, il n’y aurait plus, comme aujourd’hui, seulement un malentendant sur trois appareillé.

Ce ne serait pas du luxe. Ou plutôt, cela aurait cessé d’en être un, inaccessible à bien des gens, si… Si avant qu’on en vienne aux choses concrètes, on n’apercevait un loup. Sinon une meute.

Du fait de cette mesure qui grèvera leurs dépenses, les mutuelles vont augmenter leurs tarifs entre 4 % et 5 %, dit la Mutualité française. Cela, toutes tranches d’âge confondues, car pour les personnes âgées, qui ont le plus besoin de soins dentaires, optiques ou auditifs spécifiques, ce sera pire.

Interviewé sur Franceinfo, le président d’un cabinet de conseils en complémentaires santé a estimé que les retraités « verront leurs cotisations augmenter de 9,4 % d’ici à 2021 », le temps que la réforme se mette en place. Du coup, pour un couple de retraités versant 170 euros par mois, le surcoût sera de 192 euros. Soit plus d’un mois de cotisation supplémentaire !

Devront-ils choisir entre payer plus pour se soigner ou se rabattre sur des formules moins chères, mais qui le seront parce qu’elles excluront le reste à charge zéro ?

Ses cadeaux, Macron les réserve au grand patronat. Mais s’agissant des travailleurs, des retraités, des petites gens, il n’est pas avare de « Demain on rase gratis ». Des promesses qui ne coûtent rien aux possédants et à leur État si d’aventure elles se matérialisent. Et c’est la population qui en fait les frais. Car c’est elle, finalement, qui paiera d’une façon ou d’une autre le milliard que coûtera cette mesure.

Pierre LAFFITTE