Castaner : mortelle continuité

24 Octobre 2018

Si Macron a choisi Christophe Castaner comme ministre de l’Intérieur en remplacement de Collomb ce n’est certainement pas pour son imagination. Interrogé par le Journal du dimanche sur deux pleines pages, le nouveau chef de toutes les polices n’a désigné que trois catégories d’ennemis : les terroristes, les petits délinquants, les migrants. C’est ce que répètent tous les ministres de l’Intérieur depuis Sarkozy au moins, tous les politiciens à la recherche d’effets faciles, de Valls à Le Pen et, en général, tous ceux qui font profession d’offrir des boucs émissaires à l’électorat désorienté.

Mais ce procédé n’est pas seulement de la basse politique. Il a aujourd’hui une conséquence directe, les milliers de noyés qui périssent chaque année en tentant de franchir les barrières mises par Castaner et ses pareils.

P. G.