Hôpital Yves-Le-Foll Saint-Brieuc : démission de 120 médecins

17 Octobre 2018

Mardi 9 octobre 2018, 120 médecins de l’hôpital de Saint-Brieuc ont décidé de démissionner de leur fonction de représentation administrative, notamment au sein de la Commission médicale d’établissement, la CME, qui a pour mission d’assurer le bon fonctionnement des services.

C’est la conséquence directe du conflit qui les oppose à la direction de l’établissement depuis plusieurs mois. Le mécontentement des médecins s’était déjà exprimé durant l’été, entraînant la démission du président de la CME. Ils contestent, entre autres, la direction autoritaire qui prend des décisions les concernant sans concertation, notamment en ce qui concerne le projet de construction du futur pôle ambulatoire, les promesses non tenues… Ils entendent également protester contre le non remplacement des CDD et les conditions de travail rendues difficiles, du fait du manque d’effectifs, par la direction qui applique en ce sens les recommandations gouvernementales d’économies.

La crise couvait donc depuis longtemps mais les tensions se sont aggravées lorsque la direction a annoncé que l’hôpital accusait un déficit de 5 millions d’euros et laissait entendre qu’il faudrait encore faire des économies.

Par leur geste spectaculaire, les médecins de l’hôpital de Saint-Brieuc ont tenu à faire savoir que la santé publique ne doit pas être soumise à la dictature de la finance, et qu’ils tiennent à défendre le service public de santé. Par ailleurs les assistants de régulation du SAMU 22 CGT se sont également mis en grève à partir du lundi 15 octobre pour dénoncer le manque d’effectifs entraînant une dégradation de la prise en charge des patients et une aggravation de leurs conditions de travail.

Le gouvernement sait trouver les ressources pour garantir aux patrons de ne manquer de rien, l’argent public devrait aller en priorité au fonctionnement des services publics, dont ceux de la santé.

Correspondant LO