SOS-Méditerranée attaquée

10 Octobre 2018

Vendredi 5 octobre, une vingtaine de militants de la mouvance d’extrême droite Génération identitaire s’en sont pris à SOS-Méditerranée pour se faire leur publicité. Ils ont envahi les locaux de l’association à Marseille, expulsé le personnel et installé une banderole dénonçant la prétendue complicité entre l’association et les trafiquants d’êtres humains.

Délogés par la police, les militants de Génération identitaire sont mis en examen et se présentent désormais comme des martyrs. Les succès de l’extrême droite en Europe et l’attitude de politiciens comme Macron, qui s’inclinent devant elle en traitant les migrants et ceux qui les aident comme des criminels, encouragent visiblement les militants de cette mouvance à se mettre en scène, sans attendre les scrutins électoraux. Il ne faut pas le leur permettre.

B.S.