Park Hyatt Paris-Vendôme : ces 3 euros qu’un palace refuse à son personnel

10 Octobre 2018

Le Park Hyatt Paris-Vendôme est un hôtel 5 étoiles des beaux quartiers parisiens. En 2017, il a fait 8 millions d’euros de bénéfices avec sa clientèle huppée et en exploitant ses employés, dont beaucoup gagnent à peine le smic.

Depuis le 25 septembre, plusieurs dizaines de salariés du palace, en particulier des femmes, employées de la société de nettoyage sous-traitante STN, sont en grève. Les grévistes réclament trois euros de l’heure d’augmentation, le remboursement de tous leurs frais de transport, l’embauche directe par l’hôtel Park Hyatt de l’ensemble des salariés de la sous-traitance et une diminution des cadences.

La direction ayant interdit l’entrée des locaux aux représentants du personnel, les syndicats ont saisi le tribunal de grande instance. Ils ont organisé une manifestation le 5 octobre qui, selon la CGT, a reçu de nombreux soutiens, et un repas de solidarité le lundi suivant. Ils appelaient à un rassemblement le 10 octobre à 12 heures pour se rendre au tribunal.

Pour faire connaître leur lutte, ils occupent et sonorisent les abords du palace dès 7 heures du matin. Un réveil lutte de classe pour la direction et sa clientèle de luxe !

S.M.