Frais abusifs et illégaux : vautours bancaires

03 Octobre 2018

Les dirigeants des banques avaient assuré au ministre de l’Économie qu’ils s’engageaient à limiter les prélèvements sur les comptes des clients qu’ils effectuent à chaque incident de paiement.

Alors qu’on attend l’application de cet engagement, 60 millions de consommateurs révèle que le groupe bancaire BPCE (Banques populaires et Caisses d’épargne) pratique encore une autre opération abusive. Pour chaque découvert constaté, elle prélève sur le compte, en fin de journée, une amende de 8 euros. Mais elle prélève également cette amende sur chaque opération effectuée, dans la même journée, même sur un compte encore créditeur.

Devant le scandale, le groupe BPCE a annoncé qu’il « engage une évolution et une simplification de son dispositif », ce qui semble signifier qu’il va y renoncer.

Reste que, même après cette petite reculade, les banquiers prélèvent pour le moment des montants estimés à 6,5 milliards d’euros sur les comptes de leurs clients au nom des frais d’incident. Pourquoi se gêner ?

André VICTOR