Ondulys – Saint-Quentin : contre la chasse aux syndiqués

12 Septembre 2018

Le 11 septembre, à Morcourt, près de Saint-Quentin dans l’Aisne, un peu moins d’une centaine de militants et de sympathisants de la CGT se sont réunis devant la cartonnerie Ondulys, pour protester contre la chasse aux syndiqués menée par la direction.

Cette cartonnerie qui regroupe 170 salariés environ fait partie d’un groupe qui possède onze sites. Le patron prend bien des libertés avec les conditions de travail et d’hygiène, les heures supplémentaires. Il considère comme un délit l’arrivée d’un syndicat qui ose dénoncer ses méfaits et remettre en cause son autorité, et depuis le début il cherche à intimider ceux qui s’y rallient.

En moins de six mois, deux syndiqués ont déjà été licenciés et maintenant un troisième est convoqué pour un entretien préalable à licenciement. Il a été dispensé de travailler dès la réception de la lettre.

Ce genre de situation n’est pas un cas isolé dans le département.

En mai dernier, la direction de l’entreprise de fabrication de sandwichs Daunat avait tenté de licencier treize salariés grévistes suscitant des réactions dans l’entreprise. À Florépy, une pâtisserie industrielle, plusieurs délégués sont menacés de licenciement.

Dans ce contexte, la réussite de ce rassemblement est un encouragement pour tous ceux qui cherchent à s’organiser.

Correspondant LO