Renault : de l’argent il y en a !

05 Septembre 2018

Le groupe Renault, qui comprend Renault, Dacia, Samsung Motors, Lada, Alpine, a battu son record de vente au premier semestre 2018 : plus de deux millions de véhicules. Le résultat financier est de 2 milliards d’euros pour la même période. 181 344 travailleurs dans le monde, du Brésil à la Turquie, et 9 000 intérimaires, plus de 4 000 prestataires en France, conçoivent et produisent les véhicules.

En France, plus de 8 000 emplois ont été supprimés ces dernières années. En production, le travail du samedi est de plus en plus fréquent. Dans les bureaux et les ateliers, c’est la course toute la journée, la pression est constante. L’exploitation est renforcée et la précarité augmente. Quant aux augmentations de salaire, en 2018 il y a eu un ridicule 1 %. À comparer au PDG Carlos Ghosn : ses revenus sont de 7,4 millions d’euros en 2017 du côté Renault, et de 9,2 millions d’euros pour Nissan. Ce PDG soigne aussi ses actionnaires.

Ce sont les dizaines de milliers de travailleurs de par le monde qui créent ces richesses. Il n’y a pas de raison qu’une poignée d’actionnaires s’approprie leur travail. Alors il est nécessaire d’arracher des augmentations de salaire qui suivent la hausse des prix et d’imposer des embauches massives.

Correspondant LO