Lèche-bottes blues

05 Septembre 2018

La démission fracassante du ministre de l’Écologie décorative, Hulot, semble inspirer Stéphane Bern, autre célébrité recrutée par Macron. Bombardé il y a quelques mois défenseur bénévole du patrimoine local, le spécialiste des têtes couronnées a fini par se rendre compte qu’on se payait la sienne. N’ayant pour relever les chefs-d’œuvre en péril que son sourire et les lotos de charité, il menace de démissionner à son tour.

Six mois pour s’apercevoir qu’on est un hochet présidentiel, pour un monarchiste déclaré, c’est assez rapide