9 octobre : riposter à Macron et aux patrons !

05 Septembre 2018

Les attaques du gouvernement contre les travailleurs, actifs, retraités ou sans emploi, n’ont pas cessé de tout l’été et reprennent de plus belle à la rentrée. Des organisations syndicales de salariés, la CGT, FO, ainsi que l’UNEF étudiante et l’UNL lycéenne ont fixé au mardi 9 octobre une journée interprofessionnelle de mobilisation et de grève.

Les travailleurs retraités sont attaqués par le blocage des pensions.

Après avoir été délestés depuis janvier de quelques dizaines d’euros par mois, ils vont encore être volés d’autant, puisque les prix augmentent avec une inflation de 2,3 % par an constatée en août.

Nombre d’entre eux, qui auront vu leurs rentrées diminuer de quelques centaines d’euros en 2018, en perdront encore quelques centaines d’autres en 2019 et 2020 !

Pour les allocations familiales et les aides au logement, il en ira de même.

D’autres attaques sont déjà programmées, telles que les suppressions de postes dans la fonction publique, la quasi-disparition des emplois aidés, la réforme des retraites, les menaces contre les chômeurs… alors que le chômage continue de peser sur six millions de personnes.

Ces milliards récupérés en rognant le pouvoir d’achat de la classe ouvrière, et particulièrement des plus anciens et des plus pauvres, sont distribués aux plus riches, grands patrons et financiers.

Organiser une riposte collective, la plus massive possible, des travailleurs actifs, chômeurs et retraités s’impose, à commencer par la journée du 9 octobre.

Viviane LAFONT