Les Lilas : non à l’expulsion des Baras !

22 Août 2018

L’acharnement contre les travailleurs africains rassemblés depuis des années dans le collectif de défense des Baras se poursuit.

Lundi 20 août, dans la matinée, la centaine de membres du collectif des Baras ont de nouveau été expulsés par la police de l’ancienne blanchisserie des Lilas, en Seine-Saint-Denis, qu’ils occupaient depuis plus d’un an.

Personne ne s’y attendait, car la décision de justice définitive concernant l’expulsion n’était attendue que pour le 13 septembre. L’État a donc joué de l’effet de surprise pour satisfaire la société HLM France Habitat, qui prétend vouloir construire des logements sur ce terrain. Les Baras se retrouvent donc à la rue, trouvant de nouveau refuge sous l’échangeur d’autoroute de la porte de Bagnolet, un endroit insalubre.

Ces travailleurs d’Afrique de l’Ouest ont fui la Libye après le chaos qui a suivi la chute de Kadhafi et l’intervention des impérialistes, notamment français. Ils se battent depuis des années pour le droit élémentaire à un logement décent et pour leur régularisation, un combat de justice élémentaire qui mérite d’être soutenu.

Christian CHAVAUX