SNF – Andrézieux : la justice du côté des patrons

11 Juillet 2018

Les travailleurs de SNF, à Andrézieux-Bouthéon, dans la Loire, ont fait plus d’une semaine de grève pour des augmentations de salaire, à partir du lundi 18 juin. Environ 300 grévistes, soit près de la moitié des ouvriers, se sont relayés devant l’entreprise, organisant un barrage filtrant.

La direction a tout tenté pour casser cette grève : intimidations, huissiers, organisation d’une contre-manifestation de « non-grévistes », en fait surtout des cadres qui ont enfilé un bleu pour la première fois de leur vie, etc. Elle a aussi porté plainte devant les tribunaux pour faire lever le barrage filtrant. Vendredi 22 juin, le tribunal a donné raison aux grévistes. Mais, surprise, mardi 26 juin, le même tribunal s’est dédit et a ordonné la levée du piquet. Les patrons sont visiblement intervenus auprès de la préfecture et de la justice.

Cette décision a, de fait, mis fin à la grève sans que les grévistes aient eu satisfaction. Restent les leçons qu’ils ont pu tirer de cette lutte, en particulier les complicités entre appareil d’État et patrons. Sans oublier la fierté d’avoir, pour la première fois, relevé la tête et tenu tête à des patrons de combat.

Correspondant LO