Rosé frais et frais du rosé

11 Juillet 2018

Le quotidien Le Parisien a révélé qu’alertés d’un trafic de vin, les services de l’État en sont venus à la conclusion que 10 millions de bouteilles et cubis de rosé ont été vendus en trompant les consommateurs. Presque un quart des négociants, distributeurs et restaurateurs français ont ainsi acheté du vin en vrac à l’Espagne, ont modifié l’étiquetage pour le faire passer pour du vin produit en France, réputé meilleur et surtout vendu bien plus cher.

Dans cette affaire, l’État a mis trois ans pour réagir. Les profits des pinardiers, c’est une tradition française qui se respecte !