Fraude à la source

11 Juillet 2018

Le nouveau dirigeant du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, continue à dénoncer les modalités du prélèvement de l’impôt à la source prévu pour 2019, sous prétexte du travail que demanderait la collecte des impôts par les entreprises.

Les patrons estiment à plus d’un milliard la dépense occasionnée par ce surcroît de travail, alors que le gouvernement parle de 300 à 400 millions d’euros. Certains patrons expriment aussi la crainte que face à la baisse de leurs salaires, les travailleurs se retournent directement contre eux !

Mais, encore une fois, le gouvernement n’est pas resté sourd à leurs geignements. Il a prévu un allégement des sanctions pour les collecteurs en cas de « défaillance déclarative », l’amende minimale passant de 500 à 250 euros. C’est bien connu, les patrons ne fraudent jamais, ils sont en défaillance déclarative !