Enedis : à Magnanville, de l’électricité dans le gaz

11 Juillet 2018

Depuis jeudi 7 juin, les électriciens et les gaziers du centre Enedis-GRDF de Magnanville dans les Yvelines se sont mobilisés et ont organisé des grèves tournantes par roulement de deux heures avec une présence permanente de grévistes devant l’entrée du poste.

Les travailleurs de Magnanville refusent les tentatives de séparation physique des 50 électriciens d’Enedis (ex-ERDF) dépendant d’EDF et de la dizaine de gaziers de GRDF, aujourd’hui privatisé et propriété du groupe Engie. Les travailleurs ont toujours travaillé ensemble et sur le même site. Ils se connaissent, sont solidaires les uns des autres, ils refusent d’être séparés. Et quand ils ont appris, comme l’ensemble des autres sites, qu’il n’y aurait pas d’augmentation générale des salaires et qu’en plus, les heures d’astreinte qui équivalent à des temps de disponibilité permanente et d’intervention, payées en supplément, pourraient être confiées au privé sous forme « d’expérimentations », ça a été l’étincelle.

Quotidiennement, un huissier est venu relever des noms de grévistes et 25 d’entre eux ont reçu une assignation. Comme dans d’autres centres, la grève est pour l’instant suspendue.

Être privatisé et subir une perte nette importante sur le salaire, pas acceptable ! La suite en septembre...

Correspondant LO