Budget militaire : des milliards aux généraux et aux marchands d’armes

11 Juillet 2018

Macron devait promulguer à la veille du 14 juillet la loi de programmation militaire qui fixe le budget de la Défense jusqu’en 2025. Après le cirque de la démission du chef d’état-major l’été dernier pour protester contre un budget prétendument trop serré, l’armée est bien servie. La ministre de la Défense vante un budget cette année finalement plus large que prévu, promet encore une hausse l’année prochaine et surtout annonce qu’il augmentera nettement d’ici 2025, passant de 34 à 50 milliards d’euros par an.

Le gouvernement invoque la nécessité d’améliorer les conditions de logement des soldats et de leurs familles. Mais l’augmentation du budget est aussi justifiée par la préparation de la guerre spatiale qui verrait s’affronter les grandes puissances en orbite, les unes attaquant les satellites des autres pour espionner ou détruire leurs moyens de communication et de guidage tels que le GPS.

Cette perspective peut enchanter les généraux qui se voient peut-être déjà le sabre laser à la main, mais elle ravit surtout les industriels de l’armement auxquels elle promet des contrats astronomiques.

Nicolas CARL