On connaît la chanson

04 Juillet 2018

Pour tenter de calmer un peu les oppositions face à la limitation de vitesse, le Premier ministre passe un coup de pommade humanitaire. Le produit des amendes pour dépassement des 80 km/h sera collecté sur un fonds qui alimentera les hôpitaux participant à la reconstruction des blessés, a déclaré Édouard Philippe.

Voilà une promesse qui a comme une odeur de réchauffé.

Le produit de la vignette automobile, cet impôt qui a eu cours entre 1956 et 2000, devait lui aussi alimenter un Fonds national de solidarité dont le but était de garantir un revenu minimum aux personnes âgées de plus de 65 ans. Combien d’argent est-il allé dans la bonne direction ? Cela reste un mystère mais chacun s’accorde à dire que les vieux n’en ont guère vu la couleur.

Quant au mécanisme qui permettra de transférer l’argent des amendes vers les hôpitaux, il est « encore à l’étude »…

M.L.