Gel des APL : une vraie perte de pouvoir d’achat

27 Juin 2018

La Fondation Abbé-Pierre vient de dévoiler une mesure passée inaperçue lors du vote du budget fin 2017. Contrairement à ce qui se fait d’habitude, les aides au logement (APL) ne seront pas revalorisées cette année en fonction de l’inflation.

Le manque à gagner pour un bénéficiaire de l’APL touchant 230 euros par mois, par exemple, s’élèvera à près de 5 euros, venant s’ajouter aux 5 euros prélevés l’an dernier.

Cette mesure avait suscité un tollé à l’époque, à commencer parmi les étudiants et les plus pauvres, pour qui chaque euro compte. Macron avait comme de bien entendu traité leurs protestations par le mépris, disant que c’était aux propriétaires qui perçoivent l’APL de répercuter cette baisse de 5 euros sur le montant des loyers réclamés… Plusieurs mois après, il en avait remis une couche en critiquant « ceux qui pensent que le summum de la lutte, c’est les 50 euros d’APL ».

Jacques Mézard, le ministre de la Cohésion des territoires, joue les idiots du village et s’étonne de voir la Fondation Abbé-Pierre s’élever maintenant contre une mesure qui avait été « votée en toute transparence ». Et qui plus est, ce n’est pas une baisse mais une simple « non-augmentation ! » Il y a vraiment des « non-coups de pied aux fesses bien mérités » qui se perdent…

Marianne LAMIRAL