SATYS – Toulouse : les peintres ont relevé la tête

20 Juin 2018

Après douze jours de grève totale, les peintres de SATYS-STTS (sous-traitant d’Airbus) ont repris le travail vendredi 15 juin. Le patron a proposé d’intégrer dans le salaire une prime de 80 euros et d’échanger une pause (ils font une pause d’une demi-heure toutes les heures et demie de travail) contre du travail effectif. Au total, cela correspond à une augmentation du taux horaire, le mini passera de 10,27 euros à 11,52 euros. Quant aux jours de grève, les retenues pourront être échelonnées, jusqu’à quatre mois.

On est loin de ce que les travailleurs réclamaient, mais ils ont osé dire leur mécontentement en utilisant leur seule arme véritable : la grève. Pendant ces jours de lutte, ils ont appris à se connaître, à s’organiser. Cela comptera pour l’avenir, et le patron ne peut pas l’ignorer !

Correspondant LO