Dans les CAF ça devient “dingue”

20 Juin 2018

« Salarié dans une des huit Caisses d’allocations familiales du Nord, j’ai été révolté par les propos arrogants de Macron sur le “pognon de dingue” pour les allocations sociales. Ce président des riches a osé parler des “pauvres qui sont déresponsabilisés”, mais c’est le capitalisme avec le chômage et le système actuel des allocations qui rendent fou tout le monde : les allocataires, souvent les travailleurs les plus démunis, comme aussi les travailleurs de la CAF !

À cause de l’explosion de la pauvreté et du manque de personnel dans les CAF, les dossiers sont de plus en plus en attente : quinze jours minimum pour un dossier RSA, deux mois pour tout autre dossier (APL…). Lorsqu’il manque un papier, le délai d’attente est à nouveau prolongé de deux mois. D’ailleurs, beaucoup d’allocataires qui auraient le droit de recevoir des allocations abandonnent toute démarche administrative.

Pour traiter les dossiers qui s’accumulent, la direction de la CAF fait fermer les guichets un jour par semaine. Il y a des semaines où aucun rendez-vous n’est programmé là aussi pour traiter en priorité les dossiers passés. Des samedis obligatoires ont même été planifiés. Alors qu’il y a des millions de chômeurs et qu’on pourrait embaucher pour s’occuper de tous les dossiers.

Parfois à l’accueil, des tensions éclatent avec un allocataire, poussé à bout, qui explose en expliquant qu’il doit nourrir ses enfants ou payer son loyer, sous peine d’expulsion. On peut même s’étonner qu’il n’y en ait pas plus ! La seule réponse de la direction est que la gestion des conflits fait partie de notre métier.

Depuis avril 2018, l’allocation de base a été réduite de douze euros, pour les jeunes enfants nés à partir de cette date. Cela est passé presque inaperçu dans les médias.

Macron attaque tous les travailleurs, avec ou sans enfant, en activité ou non, et il veut nous mettre en guerre les uns contre les autres. Mardi 5 juin, une pétition pour l’embauche de personnels a été lancée par des employés, syndiqués CGT, sur les huit centres CAF du Nord : 1 800 signatures d’allocataires ont été rassemblées... en une journée !

Travailleurs de la CAF, travailleurs allocataires : tous unis contre le pognon de dingue versé aux capitalistes ! »

Un lecteur du Nord