Carrières-sous-Poissy : 200 euros et embauche de tous les précaires !

20 Juin 2018

Après un tour de chauffe de deux jours de grève début juin, les agents du centre Enedis ex-EDF de Carrières-sous-Poissy occupent leur site depuis jeudi 14 juin, à l’appel de la CGT.

Ils sont chaque jour plus de la moitié de l’effectif du centre dans l’action. Ils luttent pour 200 euros pour tous, plus quatre niveaux de rémunération, ce qui correspond à 10 % de rattrapage des salaires, l’embauche de tous les précaires (intérim, CDD et apprentis en fin d’apprentissage) et la défense du service public, bien mis à mal par les sous-effectifs et la sous-traitance.

Leur lutte fait partie d’un mouvement bien plus vaste, qui touche 200 centres sur tout le territoire, dont 150 en grève reconductible, et quatre centrales EDF.

Dans les Yvelines, les centres de Maurepas et Magnanville sont aussi occupés, de même que les principaux centres de l’Île-de-France Ouest, comme Saint-Ouen-l’Aumône, Arcueil, Nanterre, Sannois... et il s’étend à l’est.

Tout le monde a en tête le mouvement des cheminots, dont la combativité a aidé à réchauffer l’atmosphère à EDF. Et partout les jeunes sont au premier rang, donnant au mouvement un caractère bien énergique. Les patrons ont du souci à se faire.

Correspondant LO