Hôpital de Laval : le personnel en colère

13 Juin 2018

Vendredi 8 juin, le personnel du centre hospitalier de Laval, en Mayenne, était en grève. Plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées devant l’hôpital.

Cette grève n’est pas la première manifestation de leur mécontentement mais, ce vendredi, ils voulaient profiter de la visite du directeur de l’Agence régionale de santé (ARS) pour dire une fois de plus que chaque jour le personnel et les malades subissent les conséquences directes des économies faites dans le secteur de la santé.

Dans ce centre hospitalier, plus de cent lits ont été fermés au cours des trois dernières années, et dans le service pneumologie, il n’y a plus de médecin. Les locaux sont inadaptés, le manque de moyens et de personnel entraîne des conditions de travail inacceptables et des conditions d’accueil dégradées pour les usagers. L’hôpital de Laval est en souffrance.

Le service des urgences, conçu en 1992 pour accueillir 65 personnes par jour, en reçoit aujourd’hui plus de 90 en moyenne, avec des pics à 130 certains jours. Les infrastructures tombent en ruine, avec du ruban adhésif pour tenir le carrelage en place, des fuites d’eau au plafond, une isolation absente. Le personnel est au bord de la crise de nerfs, pourtant il tente chaque jour d’offrir des soins de qualité avec les moyens du bord.

Ce nouveau débrayage ne suffira évidemment pas à se faire respecter mais, du fait de la visite du directeur de l’ARS, les grévistes ont obtenu une médiatisation au-delà du département et leur moral est remonté. Un point positif pour continuer la mobilisation.

Correspondant LO