Économie : une croissance qui ne cesse de se retourner

06 Juin 2018

L’Insee vient de publier de nouvelles statistiques sur la croissance. Celle-ci subirait un ralentissement dû à la baisse des investissements des entreprises et de la consommation des ménages. Alors qu’elle avait dépassé les 2 % en 2017, les statisticiens s’attendent à ce qu’elle soit au maximum de 1,8 % pour l’année 2018. Autant dire que cette croissance qui était censée justifier la politique de Macron aura été tout au plus un feu de paille.

L’indice de croissance s’appuie sur le produit intérieur brut et mesure de façon déformée la richesse produite. Sa baisse s’accompagne de la hausse du chômage alors que celui-ci avait à peine commencé à diminuer, il est vrai du fait de nombre d’emplois à bas salaires ou à temps partiel. Le temps pour le gouvernement de considérer par exemple qu’il était possible de réduire les postes à Pôle emploi puisque le chômage ne pouvait que baisser, ce prétexte s’est déjà évanoui.

Qu’à cela ne tienne, son gouvernement gardera le cap en le justifiant cette fois-ci par la nécessité… de faire revenir la croissance.

Inès Rabah