TFN – Roissy : en grève depuis un mois !

02 Mai 2018

Au terminal 2G de l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle, vingt travailleurs de l’entreprise de nettoyage TFN (Atalian) sur vingt-deux sont en grève depuis le 3 avril.

Ces travailleurs réclament que les heures de nuit et des dimanches soient majorées à 50 % et non à 20 %, des temps pleins au lieu des temps partiels imposés, un 13e mois et des conditions de travail décentes. En effet les salaires plafonnent à 1 600 euros à temps plein et en équipe, et n’atteignent même pas 1 000 euros pour les salariés à temps partiel non choisi. Ces travailleurs doivent non seulement faire le ménage, mais aussi ranger en permanence les chariots que les passagers utilisent pour leurs bagages, et ce sans machine.

La seule réponse de la direction a été de proposer avec mépris une prime ponctuelle de 100 euros brut. Pour les grévistes, il n’est pas question de reprendre le travail dans ces conditions. Par ailleurs, ils ont fait appel à l’inspection du travail : celle-ci a constaté la présence de travailleurs en CDD ou en intérim. En plus, l’entreprise leur impose des horaires insensés, de 6 heures à 21 heures par exemple. Pour faire peur aux grévistes, la société va jusqu’à les faire suivre aux toilettes par des agents de sécurité.

Depuis le début, les grévistes se battent au coude-à-coude. Ils se montrent devant le terminal G chaque jour dès 6 heures, afin de montrer leur détermination à la direction. Ils sont connus et appréciés de tout le personnel des différentes sociétés du terminal, dont ils sollicitent la solidarité à travers leur caisse de grève en ligne.

Dénonçant ADP (Aéroport de Paris) comme complice de leur employeur, ils se sont déjà rassemblés devant le siège de cette entreprise et prévoient de le refaire le 7 mai.

Correspondant LO