La Fête et la Lutte (ouvrière)

02 Mai 2018

Il n’y a pas de pause dans les attaques patronales et gouvernementales contre les cheminots et l’ensemble de la classe ouvrière. Eh bien, à la mi-mai, à Presles, la Fête de Lutte ouvrière en propose une. Pas une pause de la mobilisation, puisqu’il lui faut grandir et se renforcer à la hauteur des menaces gouvernementales. Mais une pause en toute fraternité pour parler de tout, de Mai 68 et de mai 2018 ; de nos idéaux communistes comme des luttes ouvrières du passé ; du jeune Karl Marx et du vieux monde ; de l’atome et de l’espace ; des livres et des blogs ; du jazz et de la java… Échangeons l’âcre odeur des lacrymogènes, des transports en commun surchargés et des usines, contre l’appétissant parfum de la chorba et des tartes aux mirabelles. Au moins pendant trois jours…