Égypte : et pour quelques Rafale de plus…

02 Mai 2018

Ministre des Affaires étrangères de Macron et ancien ministre de la Défense de Hollande, Jean-Yves Le Drian était clairement l’homme de la situation pour rencontrer le dictateur égyptien Sissi au Caire fin avril. Une mesure d’économie, même.

Nouvellement réélu avec plus de 97 % des voix, le président égyptien a tout de même en main la potentialité non négligeable d’acheter aux marchands d’armes français un septième Rafale ou quelques frégates Fremm… Un client à 6 milliards d’euros de contrats déjà passés, surtout financés par quelques monarchies pétrolières, ça se soigne.

Même si, pour ne pas fâcher « son ami Sissi », Le Drian a quelque peu passé sous silence le sort des opposants bâillonnés, arrêtés et torturés dans les prisons égyptiennes.

Viviane LAFONT