À Nanterre

25 Avril 2018

Depuis l’intervention policière sur le campus lundi 9 avril, qui a suscité la colère et l’engagement de nombreux étudiants, enseignants et administratifs, la mobilisation ne faiblit pas sur le campus de Nanterre. Jeudi 19 avril, il y avait 1 500 étudiants et membres du personnel à l’assemblée générale. Beaucoup font le lien entre la loi ORE, restreignant l’accès à l’université, et la politique de diminution des budgets alloués à l’enseignement supérieur depuis des années, comme à tous les services publics. La précarisation du personnel (100 000 heures de vacation par an soit environ 520 postes d’enseignants en poste fixe, sur Nanterre), la dégradation des conditions de travail et d’étude de tous y sont quotidiennement dénoncées.

Pour faire entendre cette colère, la seule perspective est de renforcer la mobilisation sur le campus, et se montrer le plus nombreux possible. Le succès de la manifestation du 19 avril, avec un cortège dynamique de 300 étudiants et membres du personnel, a donné à tous l’envie de remettre cela au retour des vacances.

Correspondant LO