Marseille : des facteurs en colère et en grève

18 Avril 2018

Au centre de distribution du courrier des 4e et 14e arrondissements de Marseille, une grève a démarré le 3 avril, avec la CGT et Sud, contre la nouvelle organisation du travail que la direction veut mettre en place : soit des journées de 8 h 30 à 16 h 15 avec une pause, la « méridienne », non comprise dans le temps de travail et non payée, de 12 h à 12 h 45, soit des semaines de 38 h 12.

À cet allongement de la journée de travail au mépris de la vie quotidienne des facteurs s’ajoute la décision de séparer le travail entre ceux qui ne feront plus que du tri et ceux qui feront uniquement de la distribution. De plus, le samedi, les horaires actuels sont de 7 h 30 à 13 h 41 sur ces arrondissements, mais la pause méridienne pourrait aussi s’appliquer au samedi.

Au centre des 4e-14e, chez les 64 facteurs dont seize en intérim et en CDD, le mécontentement est profond, et les prises de parole ont été très écoutées. Le 3 avril ils se sont mis en grève à trente et depuis, même s’ils sont moins nombreux, il y a toujours un groupe prêt, dès 4 h 30 du matin, à aller voir les collègues des autres centres et à manifester aux côtés des cheminots.

La direction centrale de La Poste, pour isoler les grévistes centre par centre, tente d’imposer des discussions avec les directions locales. Celles-ci font miroiter quelques petites avancées sur un ou deux bureaux mais le plus souvent ne cèdent rien.

Les facteurs ont le moral, c’est la première fois que dans tous les bureaux où ils vont, ils entraînent des grévistes.

Plusieurs centres ont fait un débrayage ou un jour de grève : Marseille 13, Marseille 10, Marseille 11, Marseille 15, Marseille Cantini 8e-6e où, de plus, le travail se fait en sous-sol. Mardi 17 avril, à l’entrée du matin, les facteurs du 4e-14e ont bloqué le bureau d’Allauch près de Marseille. Au même moment le centre Marseille 05 rejoignait la grève. À midi, devant leur centre, les facteurs du 4e-14e ont organisé une assemblée générale avec barbecue d’environ 80 personnes, où sont venus des voisins et des parents. Les représentants de Sud et de la CGT ont appelé à poursuivre le mouvement et à participer à la manifestation du 19 avril.

Correspondant LO