Plan autisme : des paroles mais pas de moyens

11 Avril 2018

Avec pour enveloppe budgétaire 344 millions d’euros sur cinq ans, le plan de Macron sur l’autisme, pompeusement dénommé « stratégie nationale » est à la mesure de ce qui est donné aux hôpitaux : une misère.

Ainsi, le volet concernant l’inclusion scolaire fixe l’objectif de scolariser 100 % des enfants autistes dans des établissements scolaires ordinaires. Pour cela, le gouvernement parle de tripler les places en unités d’enseignement en maternelle. Mais combien d’adultes seront recrutés pour encadrer ces enfants ? Le gouvernement ne le précise pas. Il ne donne qu’un seul chiffre : le recrutement de 100 formateurs pour aider les enseignants de maternelle et de primaire ayant en classe des enfants autistes. Un par département !

La seule société Sanofi, arrivée en tête du classement du CAC 40 avec 8,5 milliards, a récolté en une année vingt fois plus que ce qui sera dépensé en cinq ans pour l’autisme. Pour la prise en charge de l’autisme, Macron, comme ses prédécesseurs, n’a rien d’autre à proposer que des discours.

Gaëlle Regent