Gare Saint-Charles Marseille : ras-le-bol chez Elior Restauration

11 Avril 2018

Pour protester contre la façon dont ils sont traités, 37 des 53 employés des quatre enseignes de restauration que le groupe Elior gère à la gare Saint-Charles de Marseille se sont mis en grève toute la journée du 30 mars.

Le groupe Elior, géant de la restauration et du nettoyage, a réalisé plus de 5 milliards de chiffre d’affaires l’an dernier. Il se vante d’être « particulièrement attentif à sa responsabilité sociétale », mais la réalité est tout autre.

Les salaires, sans aucune prime, ne dépassent pas le smic. Des postes ont été supprimés, en particulier à l’ouverture, moment où il y a beaucoup de travail. S’il manque quelqu’un, il n’est pas remplacé et chacun doit faire le travail de deux. Il a fallu huit mois pour réparer le monte-charge et c’est le dos des employés qui l’a remplacé. L’insalubrité des locaux de stockage et de préparation fait la joie des cafards, dont quelques-uns ont visité des tasses de chocolat : « Une expérience consommateur innovante », our reprendre la publicité d’Elior ! Et par-dessus tout, il faut supporter le mépris et le harcèlement du nouveau gérant, qui raffole de sanctions, se permet des remarques en continu et, parfois, des réflexions racistes. La coupe est pleine.

Nombre de salariés ont donc décidé de se syndiquer et d’organiser une journée de grève, la première depuis au moins sept ans, journée qui fut réussie. Les employés attendent la réponse de la direction. Ils sont bien décidés à ne pas laisser tomber et prêts à remettre ça.

Correspondant LO