Nous ne capitulerons pas !

28 Mars 2018

Après avoir présenté le 15 mars dernier sa loi d’habilitation pour réformer la SNCF, le Premier ministre Philippe a appelé les syndicats à apporter leur contribution à la discussion, pour, a-t-il dit « nourrir la loi et éviter les ordonnances ». Il ajoutait ensuite qu’il était ouvert, mais prendrait ses responsabilités.

En résumé, il leur demande une capitulation sans conditions.