Seine-Saint-Denis : la basilique de Saint-Denis occupée

21 Mars 2018

Environ 150 sans-papiers, à l’appel de la coordination 93 des sans-papiers, ont occupé de manière totalement pacifique la basilique de Saint-Denis, dimanche 18 mars, pour protester contre le projet de loi du gouvernement sur l’immigration.

L’occupation, au dire d’un salarié, se déroulait paisiblement, avec l’accord tacite des prêtres de la basilique, mais la préfecture a argué du fait que ce lieu est un monument historique pour faire intervenir la police. Celle-ci est intervenue sans les discussions et les sommations d’usage et immédiatement de façon violente : gaz lacrymogène dans les yeux, coups de matraque, coups de pied ont fait plusieurs blessés parmi les sans-papiers, dont l’un au moins a été hospitalisé. Le président de la coordination 93 a été arrêté et emmené au commissariat de Saint-Denis. Les occupants de la basilique sont allés en manifestation exiger sa libération. Libéré à 18 heures, ce militant a été inculpé pour rébellion et convoqué le lendemain à 14 heures. Pour le punir, les policiers l’ont encore gardé quatre heures, pour finalement le libérer en le condamnant à un stage de citoyenneté. Ce sont plutôt les policiers qui auraient besoin d’un tel stage !

A.U.