Centre hospitalier de Vichy : il manque de tout

21 Mars 2018

Vendredi 16 mars, le personnel du centre hospitalier de Vichy s’est mis en grève.

Les grévistes se sont rassemblés devant les Urgences où il y a d’importants problèmes : manque de lits, personnel médical insuffisant, temps d’attente pouvant aller jusqu’à neuf heures.

L’accueil des Urgences, lui, est fréquemment rempli de brancards qui ne rentrent même plus dans le hall. Il arrive que, dans les chambres, les lits soient dédoublés. « Et pourquoi pas mettre des lits superposés ? », a ironisé un militant syndical. Mais si on peut dédoubler le matériel, pour le personnel cela fait double travail !

Les grévistes dénoncent aussi la politique de l’Agence régionale de santé, qui ne met pas les moyens nécessaires pour assurer l’accueil des malades. Ils réclament la fin des fermetures de lits et la création de lits post-urgences, pour répondre aux besoins de l’un des bassins de population les plus âgés de France. Ils réclament aussi l’embauche de personnel et du matériel supplémentaire.

Les grévistes ont dit qu’ils ne s’arrêteront pas là, et une rencontre est prévue entre la sous-préfète de Vichy et des syndicalistes accompagnés de membres du personnel.

La direction assure qu’elle fait tout ce qu’elle peut, qu’il y a eu un épisode de tension importante et que des travaux sont prévus pour dédoubler les box des Urgences. Elle dit aussi que le problème est le même dans les autres hôpitaux de la région. Effectivement, il manque des lits et du personnel partout.

Dans la santé et ailleurs, la lutte devra se généraliser.

Correspondant LO