Carrefour : grève contre le plan d’attaque de Bompard

14 Mars 2018

Les syndicats Force ouvrière et CFDT du groupe Carrefour ont appelé mardi 13 mars à une journée de grève dans les magasins à l’échelle du groupe. Elle aura lieu le samedi 31 mars prochain, pour le pouvoir d’achat, la défense de l’emploi et la lutte contre la location-gérance. La CGT, de son côté, appelle à faire grève la veille.

Ces actions ont pour but de dénoncer la suppressions de milliers de postes prévues par le plan Bompard, mais aussi la récente annonce que Carrefour versera 57 euros de participation cette année, au lieu de 600 l’an dernier. L’annonce est d’autant plus choquante que l’intéressement est lui aussi au plus bas et que les salaires sont bloqués depuis des années.

Mais c’est en réalité toute la politique de Carrefour qui choque. Cela fait des mois que tous les magasins tournent en sous-effectif, avec des employés parfois obligés de tenir un rayon tout seul, durant des heures entières, alors qu’il faut normalement être deux, voire trois. Les caissières ne peuvent prendre leur pause de milieu de journée ou sont obligées de rester au-delà de l’heure de fin de service. Tous les magasins ont supprimé en quelques années des dizaines de postes, sans plan social.

Cela se traduit partout par des accidents qui se multiplient. Et, comme les collègues en arrêt maladie ne sont presque jamais remplacés, cela alourdit la charge pour les autres. La direction manie de plus en plus souvent l’intimidation, voire les sanctions disciplinaires pour imposer à tous cette dégradation des conditions de vie et de travail.

Des mobilisations ont d’ailleurs déjà commencé dans des entrepôts logistiques et dans certains magasins, notamment ceux touchés par le passage en location-gérance.

Alors, il est plus que temps pour les salariés de manifester leur colère.

Correspondant LO