Metz : manifestation de solidarité

28 Février 2018

Près de 300 manifestants ont dénoncé samedi 24 février à Metz les conditions innommables dans lesquelles sont mis à l’abri les demandeurs d’asile, après le démantèlement du bidonville de Metz-Blida où des centaines de migrants étaient parqués.

Près de 200 jeunes gens ont été hébergés dans les locaux désaffectés du lycée Poncelet de Metz, transformé en abri de nuit. 170 personnes, uniquement des familles, ont été logées à l’ancienne école maternelle des Bois à Guénange, entassées à 20 par salle dans des conditions indignes. Cet hébergement n’est prévu que le temps de la période hivernale. Après, les migrants se retrouveront à nouveau à la rue.

La manifestation était organisée par le Comité mosellan de lutte contre la misère et avait reçu le soutien d’associations et de partis, dont Lutte ouvrière. « Liberté de circulation et d’installation pour tous ! » a été scandé dans les rues de Metz.

Étienne HOURDIN