Finances publiques – Val-d’Oise : la direction n’en a pas fini avec le mécontentement

21 Février 2018

Jeudi 15 février, environ 80 employés des Finances publiques, venant de plusieurs sites du Val-d’Oise, se sont rassemblés devant la préfecture de Cergy pendant leur pause de midi. La direction départementale a provoqué leur mécontentement en annonçant, il y a trois mois, de nouvelles relocalisations de services entre Garges-lès-Gonesse, Saint-Leu-la-Forêt, Ermont et Cergy.

À l’horizon de septembre 2018, ces projets de la direction mettent les agents devant le choix de suivre leur service transféré ou de rester sur leur site mais en changeant d’activité, ce qui est loin d’être simple.

En décembre dernier, une première action avait été suivie par une cinquantaine d’employés, qui avaient envahi la salle du comité technique local. La direction avait alors dû s’expliquer devant eux, mais n’avait convaincu personne. En janvier, une centaine d’agents lui avaient adressé une motion dans laquelle ils posaient des questions pratiques, sans obtenir de réponses satisfaisantes.

Lors du rassemblement du 15 février, de nouveaux employés, que l’on n’avait pas encore vus dans les actions, ont répondu à l’appel. Les participants ont la certitude qu’aucun service n’est à l’abri des restructurations, comme dans tous les secteurs où l’État et le patronat ont décidé de réduire les moyens. Ils se sont donc donné rendez-vous le jeudi 8 mars pour discuter de la suite. La direction aurait bien voulu éteindre la contestation ; manifestement, elle n’a pas réussi son coup.

Correspondant LO