L’aide du Sénégal au patronat français

07 Février 2018

Eiffage est loin d’être la seule société française à profiter du Sénégal. Selon l’ambassadeur de France cité par la revue Jeune Afrique, 75 % des investissements étrangers réalisés dans le pays sont le fait de sociétés françaises, totalisant 1,7 milliard d’euros. Bolloré contrôle les terminaux du port de Dakar. À Diogo, dans le nord du pays, l’extraction de sable minéralisé qui produit du zircon, utilisé dans l’industrie d’armement, l’aéronautique, le nucléaire et la joaillerie, a été attribuée en partie à Eramet. Auchan est en plein développement dans le pays. Total a signé en mai dernier deux accords avec le Sénégal pour l’exploration et l’exploitation de concessions pétrolières et gazières en mer. Une filiale d’AXA a repris en septembre 2015 les parts que détenait Bouygues dans le holding de distribution d’eau et d’électricité Eranove.

J.S.