Les rapaces et les charognards

31 Janvier 2018

Au département de l’ingénierie, certains d’entre nous, prestataires CDI de chantiers, sont en fin de mission en ce début d’année, faisant face à la rapacité de l’employeur qui nous demande une baisse de salaire si nous voulons une autre mission.

En cas de refus, une lettre préalable à licenciement arrive et d’autres se voient « proposer » des ruptures conventionnelles.

La direction de la RATP est responsable. C’est elle qui choisit d’avoir recours à des emplois précarisés afin de tirer les conditions de travail et de salaire vers le bas.

RATP Val de Fontenay