Immeuble effondré : pour enrichir Nexity

24 Janvier 2018

Vendredi 19 janvier, le mur de façade d’un immeuble de huit logements de Belfort s’est effondré en quelques minutes. Les pompiers, alertés aux premiers signes donnés par des passants, ont heureusement pu sécuriser en toute urgence l’évacuation des occupants, tout le bâtiment menaçant de s’écrouler.

Des locataires, à la rue, ont alors crié leur colère contre Nexity, le syndic de cette copropriété, qui plusieurs fois avait été alerté sur l’état du bâtiment. Le mur d’un logement était espacé de 10 cm du plancher, on pouvait voir chez le voisin... « Je n’ai pas cessé d’appeler et d’écrire », dit l’un des occupants, et la seule réponse de Nexity a été qu’il fallait se réjouir d’avoir un immeuble en bon état !

On apprend que des travaux, décidés en juin dernier et qui devaient démarrer en septembre, ont été repoussés, car selon Nexity l’intégralité des frais d’expertises n’avait pas été payée par les copropriétaires, et puis des travaux plus importants, qui s’avéraient nécessaires, étaient prévus de commencer... le mois prochain.

Les agissements de Nexity, l’une des plus grosses agences immobilières du pays, cotée en Bourse, sont connus. Rodées à faire marcher la pompe à fric, elles gèrent des immeubles au mépris de leur entretien et de la sécurité de ceux qui y habitent.

Correspondant LO