Procès contre un militant : solidarité avec Loïc

17 Janvier 2018

Loïc Canitrot, de la Compagnie Jolie Môme, est l’un des animateurs de la lutte des intermittents du spectacle. Après plusieurs reports d’audience, il devrait passer en jugement devant le tribunal correctionnel de Paris jeudi 25 janvier.

Le chef de la sécurité du Medef accuse Loïc de « violences en réunion » lors d’une manifestation au siège de l’organisation patronale, alors que celle-ci refusait de ratifier l’accord sur l’assurance chômage des intermittents du spectacle. Durant ce rassemblement, c’est Loïc qui a reçu des coups de la part de celui qui l’accuse aujourd’hui de violences. Arrêté et mis en garde à vue pendant 48 heures, Loïc est ainsi passé de victime à coupable !

Arlette Laguiller sera parmi les témoins qui s’exprimeront durant le procès, et Lutte ouvrière s’associe au rassemblement prévu pour soutenir Loïc et dénoncer les procès qui visent de plus en plus souvent les militants et les actions des travailleurs.

Rassemblement à 8 h, le jeudi 25 janvier, devant le palais de justice de Paris.