Pénicaud : la tête de l’emploi

17 Janvier 2018

Dans une interview au Parisien du 16 janvier la ministre du Travail Pénicaud et son spécialiste en réinsertion tout terrain ont disserté sur l’employabilité, ou non, des chômeurs.

Ces braves gens de conclure que « personne n’est inemployable » puisque le spécialiste a réussi à remettre au travail des « toxicomanes, des malades, des multirécidivistes, des migrants ». On attendait le récit touchant de la reconversion de Jack l’Éventreur en moniteur de colonies de vacances, car tout le monde a droit à une seconde chance.

Muriel Pénicaud, ancienne dirigeante d’entreprise ayant elle-même procédé à des centaines de licenciements, et qui depuis qu’elle est en poste laisse faire des dizaines de milliers de suppressions d’emplois, est de plus chargée des lois travail qui facilitent les licenciements. Mais qu’importe, d’après elle, il n’existe aucun rapport entre la course au profit, les licenciements en rafales et le chômage de masse… puisque tout le monde, avec un peu de bonne volonté, est « employable ».

Le problème n’est donc pas selon elle du côté des employeurs mais du côté des chômeurs. Leur attachement à cette situation serait une maladie, une faiblesse humaine, éventuellement un coup de malchance individuelle qu’il conviendrait de guérir par une aide faite de morale, de compassion et surtout de pressions financières.

P. G.