Rien dans le crâne

10 Janvier 2018

Pour clore le débat avec son homologue nord-coréen, le président américain Trump a utilisé l’argument bien connu des cours de récré : « J’ai un plus gros bouton nucléaire que toi ! » Puis, répondant à un journaliste qui lui trouve l’intelligence d’un cheeseburger, il a tweeté : « Je suis un génie. » Et de donner ses arguments à l’appui de cette thèse audacieuse : « J’ai gagné beaucoup d’argent, je suis devenu une vedette de la télévision, je me suis fait élire président des États-Unis du premier coup. »

Hériter de la fortune paternelle, l’utiliser pour se faire un nom dans le spectacle, accéder au pouvoir en éliminant ses rivaux par de basses manœuvres, une démagogie effrénée, une corruption à grande échelle et finir en élevant sa propre statue de demi-dieu, ce sont donc selon Trump autant de preuves d’intelligence. Voilà qui explique tout.

P.G.