Le sens des priorités

10 Janvier 2018

Des chercheurs ont découvert de graves failles de sécurité qui affectent la quasi-totalité des microprocesseurs, dont font partie les puces des smartphones, tablettes, ordinateurs, etc. Il serait possible d’accéder aux informations traitées par ces machines, notamment celles confiées à des services de stockage de données en ligne.

Cette information sensible a été transmise en premier lieu aux entreprises du secteur. C’est ce qui a permis au PDG d’Intel, la plus grosse d’entre elles, de prendre les mesures qui s’imposaient : avant que le problème ne soit rendu public, il a vendu la moitié des actions de l’entreprise qu’il détenait, pour plus de 32 millions d’euros.Ouf !

N. C.