Élections partielles : faire entendre le camp des travailleurs

10 Janvier 2018

Lutte ouvrière sera présente dans deux élections législatives partielles le 28 janvier prochain, organisées suite à l’annulation par le Conseil constitutionnel des élections de juin 2017 dans les circonscriptions concernées.

Dans la 1re circonscription du Val-d’Oise, cette annulation a eu lieu du fait de l’inéligibilité du suppléant de la députée La République en marche (LREM) élue en juin, car il était alors président du conseil des prud’hommes de Pontoise. Dans la 1re circonscription du Territoire de Belfort, il est reproché au candidat Les Républicains élu en juin d’avoir distribué, juste avant le second tour, des centaines de faux tracts de LREM et du FN appelant à faire barrage contre lui, « une propagande électorale de nature à créer la confusion dans l’esprit d’une partie des électeurs ».

Comme lors des élections présidentielle et législatives de mai et juin dernier, les électeurs de ces circonscriptions pourront voter pour des candidats communistes, présentés par Lutte ouvrière pour faire entendre le camp des travailleurs : dans le Territoire de Belfort, Yves Fontanive, ouvrier de fonderie à Delle, aura pour suppléante Christiane Petitot, enseignante retraitée de Belfort ; dans le Val-d’Oise, Hélène Halbin, professeure des écoles, aura pour suppléant Thierry Pellet, électrotechnicien.