Parité : faites ce que je dis, pas ce que je fais

03 Janvier 2018

Deux ministères viennent d’être condamnés pour ne pas avoir respecté la loi Sauvadet sur la parité, qui fixe une seuil minimum pour l’embauche des femmes dans les postes de hauts cadres.

Le grand perdant est le minisère de l’Armée, qui doit verser la modique amende de 120 000 euros. Rien d’étonnant que les généraux peinent à faire de la place aux femmes. Le second minisère à s’assoir sur la loi, c’est celui de la Justice, qui doit acquitter la somme de 60 000 euros.

Comme quoi l’exemple vient d’en haut.