Reprise économique : info ou intox ?

29 Novembre 2017

À en croire les journaux et la télévision, la reprise économique tant attendue serait enfin arrivée et créerait un nombre d’embauches jamais atteint depuis dix ans.

Selon les chiffres fournis en octobre, il y aurait eu 886 000 embauches sur un an, dont près de la moitié en CDI, soit 8 % de plus que les années précédentes, et l’emploi en intérim, pour sa part, a augmenté de 9,2 %. Voici qui réjouit les chantres de ce gouvernement, pour qui cette montée du travail intérimaire ouvrirait la perspective de « retour de l’emploi stable dans les mois à venir », selon un responsable de la fédération du secteur de l’intérim.

Cet optimisme bêlant ne peut tromper les travailleurs ballotés entre longues périodes de chômage et courtes missions d’intérim, eux qui font l’expérience quotidienne de la quasi-impossibilité à décrocher un emploi stable, quelle que soit leur qualification ou le secteur dans lequel ils postulent. L’emploi intérimaire n’a jamais été pour les travailleurs qu’un pis-aller, tandis que pour les patrons il est une variable d’ajustement qui leur permet d’économiser sur les salaires en ne payant un salarié que dans les périodes où la production tourne à plein.

Les chiffres avancés n’indiquent pas non plus combien d’emplois ont disparu durant la même période. Et quand on les compare avec ceux publiés par l’Insee au début du mois, il n’y a pas de quoi chanter victoire. Entre juin et septembre 2017, le secteur privé n’a créé que 29 700 emplois, contre 81 500 le trimestre précédent, ce qui est confirmé par les chiffres du chômage qui ont enregistré une hausse de 0,2 % en octobre. Le chômage devrait s’accentuer avec la baisse des emplois publics, qu’il s’agisse des emplois aidés, du personnel hospitalier ou des collectivités locales.

Le « tout va très bien, Madame la marquise » ne peut tromper que les partisans de ce gouvernement des riches, qui ne veulent pas voir le monde autour d’eux, et pas les chômeurs qui se heurtent à la réalité de l’emploi.

Marianne LAMIRAL