Lorient : exploitation dating

23 Novembre 2017

L’abattoir Bigard de Quimperlé, où travaillent 1 200 personnes, et l’usine de traitement du poisson Cité-Marine, qui compte 800 salariés à Kervignac, ont organisé un job dating le 7 novembre à Lorient, autrement dit une publicité à leurs offres d’emplois. Selon leurs DRH, ces entreprises « embauchent en masse »… 30 à 40 salariés chacune pour le moment. Comme le répètent à l’envi les patrons du secteur agro-alimentaire, il y aurait des emplois à pourvoir qui ne trouveraient pas de candidats.

Les postes à pourvoir chez Bigard sont surtout dans des secteurs où le travail est pénible, comme l’abattage et le désossage. Cité-Marine, quant à elle, est connue dans la région pour ses bas salaires, ses cadences soutenues et ses horaires particulièrement contraignants, ce qui entraîne une rotation importante du personnel.

La solution est pourtant simple, pour ces patrons qui manqueraient de main-d’œuvre : augmenter les salaires et améliorer les conditions de travail.

Correspondant LO