Loiret : pour quelques euros “de trop”

15 Novembre 2017

Le département du Loiret applique maintenant le décret national conditionnant l’aide sociale ménagère aux personnes handicapées. Il ne verse plus cette aide aux allocataires de l’allocation adultes handicapés (AAH) dont le plafond de ressources dépasse le montant de l’ASPA (allocation de solidarité aux personnes âgées).

Répondant à une interview de la presse locale, un travailleur handicapé a dénoncé ce qu’il en coûte pour lui. Pour quelques euros touchés au-dessus du plafond, il devra payer 484 euros pour 22 heures d’aide-ménagère, au lieu de 40,48 euros actuellement. Ce qui, bien sûr, lui est impossible.

« Ce n’est pas à nous de corriger les erreurs de l’État » a déclaré la vice-présidente du conseil départemental du Loiret. Candidate malchanceuse sous l’étiquette UDI-LR aux élections législatives dans le département, on doute fort que ses intentions soient de s’opposer à une guerre sociale menée contre tous les travailleurs, notamment handicapés, par les gouvernements successifs.

Correspondant LO