Hôpital de Neuville-aux-Bois : un débrayage réussi

15 Novembre 2017

Une centaine d’agents du centre hospitalier Pierre-Lebrun de Neuville-aux-Bois, dans le Loiret, ont débrayé le lundi 6 novembre. Comme dans la majorité des secteurs de la santé, le personnel n’en peut plus.

Lors du débrayage, des aides-soignantes en poste depuis de nombreuses années ont dénoncé devant la presse un sous-effectif permanent, des conditions de travail inacceptables, des locaux vétustes et des salaires qui ne suivent pas. Il s’ensuit de nombreux congés de maladie chez le personnel qui craque. Trois emplois aidés vont être supprimés, aggravant encore la situation. « Nous sommes incapables d’assurer un service convenable vis-à-vis des personnes âgées, c’est une course contre la montre », dénoncent les hospitaliers.

Refusant de recevoir la presse écrite, le directeur a répondu sèchement à France Bleu que ce n’était « pas pire qu’ailleurs ». Des paroles qui reflètent bien le mépris de ces dirigeants petits ou grands, pour qui la rentabilité prime sur la santé du personnel et des usagers.

Correspondant LO